Innovation et beauté

Négligence des experts médicaux

Rédacteur — Bishop est contre les normes actuelles d’experts médicaux.1 Bien que certains cas de preuve présentés par des personnalités éminentes dans leur domaine aient été écartés par la suite, la plupart des experts adhèrent au Code de conduite de 1998 sur les règles de procédure civile. Le non-respect de ces devoirs entraînerait une censure ou un renvoi au comité d’aptitude à l’exercice du Conseil médical général. Le financement pour les experts est limité et un contre-interrogatoire réussi peut être difficile. Dans cet esprit, dans l’intérêt de la justice pour les demandeurs et les défendeurs, la BMA a eu des entretiens avec le Conseil de justice civile et la Commission des services juridiques pour aborder les questions de qualité, de proportionnalité et d’accréditation. Les praticiens médicaux ont déclaré que la qualité ne doit pas être sacrifiée sur l’autel de l’abordabilité. On a exprimé l’inquiétude que les médecins ne peuvent pas être adéquatement formés pour un travail d’expert ou qu’ils ne l’incluent pas dans la revalidation. Le GMC a été clair sur les conséquences de ne pas inclure toute la pratique clinique dans le processus d’évaluation annuel. Certains collèges préoccupés par la récente critique des praticiens dans leur domaine ont contacté le Conseil pour l’enregistrement des praticiens médico-légaux pour établir des repères. Bien que les experts médicaux agissent comme interprètes entre les domaines médicaux et juridiques, leurs fonctions sont différentes de celles d’un médecin traitant. Les collègues devraient prendre soin d’être conscients et experts censure pour conduite inadéquate dans l’ancienne plutôt que de ne pas être à l’avant-garde de ce dernier |. N | estrogène postménopausique n’améliore pas la fonction cognitive